Toute l'actu

20 novembre 2020
Mots clés :

HopHopFood

Éviter le gaspillage alimentaire avec l’application digitale : dons entre particuliers, dons d’invendus des commerces aux particuliers (ici Intermarché à Vincennes), pour éviter d’une part le gaspillage alimentaire et donner, d’autre part, davantage de nourriture gratuite aux personnes en précarité. L’ADEME Île-de-France a accompagné et soutenu ce projet.

Revoir le reportage 7 à 8 Life du 15 novembre sur TF1

13 novembre 2020

Trophées de la bioéconomie : date butoir reportée au 15 janvier 2021

Le ministère de l’Agriculture a décidé, compte tenu des difficultés actuelles, de reporter la date butoir de la 3e édition des Trophées de la Bioéconomie.

Ainsi, la nouvelle date de clôture pour postuler en région a été décalée au 15 janvier 2021.

Les jury régionaux se réuniront entre le 15 janvier et le 15 mars 2021, puis le jury national statuera sur les lauréats en avril 2021, parmi 3 catégories : biomatériaux, chimie biosourcée et bioénergies.

Comment participer ?

À l’échelle régionale, pour participer, il suffit de télécharger le dossier de candidature (PDF - 25.57 Ko)  (ne pas tenir compte de la précédente date mentionnée en entête), de compléter les 2 pages et de l’adresser, ainsi que les documents annexes qui visent à apporter des précisions sur le projet à la Direction régionale interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt d’Île-de-France (DRIAAF), avant le 15 janvier 2021 :

  • par voie postale DRIAAF Île-de-France
    Service régional de la forêt et du bois, de la biomasse & des territoires
    Trophées de la Bioéconomie
    18 avenue Carnot
    94234 Cachan Cedex
  • ou par mail : srfb.draaf-ile-de-france@agriculture.gouv.fr

Un lauréat sera désigné au sein de chaque région.
Ensuite, les candidats régionaux élus concourront alors au niveau national et un lauréat national sera désigné pour chacune des trois catégories suivantes : biomatériaux, chimie biosourcée et bioénergies.

Plus d’informations sur la bioéconomie

Les lauréats de l’édition 2020 des Trophées de la Bioéconomie

05 novembre 2020
Mots clés :

Déchets du BTP : l'ADEME relève le défi en Île-de-France

Avec 33 millions de tonnes de déchets par an, les acteurs franciliens du bâtiment doivent se mobiliser pour réduire et valoriser les déchets du plâtre, bois, verre, plastiques, isolants ou déblais. Une économie circulaire que l’État à travers l’ADEME Île-de-France accompagne activement.

Réduire, réutiliser et recycler : en 2015, la Loi de transition énergétique a introduit des objectifs ambitieux pour valoriser les déchets du BTP, en fixant notamment à 70 % le taux de recyclage des matériaux non dangereux. Un véritable défi pour le secteur du bâtiment, responsable d’environ 74 % des déchets en France !

Depuis 2 ans, cet effort s’est traduit par un investissement important de l’ADEME dans la recherche de solutions innovantes et le partage de bonnes pratiques pour la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre. « Il faut sensibiliser tous les acteurs de la chaîne de la construction et les convaincre d’agir », explique Mohamedou Ba, ingénieur. Ainsi, les formations proposées par l’ADEME se multiplient : en 2021, déjà 5 sessions sont programmées. L’objectif : systématiser le diagnostic fin des déchets, en vue d’un futur chantier, et préparer leur seconde vie ou leur valorisation.

La déconstruction sélective

Difficilement recyclables lors d’une démolition ou d’un chantier de réhabilitation lourde, les déchets du second œuvre (briques, carrelage, mobilier sanitaire, plâtre, plafonds…) font l’objet d’une attention spécifique. Dans le cadre du programme national Democlès financé par l’État à travers l’ADEME, une cinquantaine de projets bénéficieront d’un accompagnement renforcé pour une maîtrise d’ouvrage exemplaire. 
Au total, une dizaine d’acteurs franciliens participeront à cette expérimentation (7 d’entre eux sont déjà connus : 1001 Vies Habitat, APHP, SPL Ensemble, EPF IDF, Groupe Valophis 94, Ville de Paris, RIVP). Ils bénéficieront des enseignements de ce programme lancé au niveau national en 2014, qui a permis d’identifier les potentiels de réemploi et les filières de valorisation et de recyclage de matériaux. Des connaissances fondamentales pour les acteurs de terrain qui doivent se conformer aux nouvelles exigences de la Loi relative au gaspillage et à l’économie circulaire, adoptée en février 2020.

Faciliter les dépôts en déchèterie

Pour le recyclage des déchets inertes (pierres, terres, ciment, béton…) qui représentent la majorité des déchets du BTP, le défi est d’ordre logistique. 
En prévision des chantiers du Grand Paris Express qui devraient produire 45 millions de tonnes supplémentaires de déblais ces 10 prochaines années, l’État à travers l’ADEME Île-de-France est plus que jamais mobilisée : « Nous souhaitons renforcer le maillage des plateformes de transit et de traitement des déchets du BTP », poursuit Mohamedou Ba. Dans cette optique, un appel à projets a été lancé en 2019 sur 3 ans pour densifier le réseau francilien de déchèteries professionnelles, les moderniser et faciliter leur accès pour les entreprises du BTP. À ce jour, 6 projets ont été sélectionnés : Éco tri l’Hay les Roses, Éco tri Marcousis, Déchetterie à Lagny sur Marne et Emerainville, Éco tri La Courneuve, Déchetterie professionnelle à Vigneux sur Seine et 2 projets prometteurs sont attendus dès début 2021.

04 novembre 2020
Mots clés :

Retour en vidéo sur le webinaire des mobilités low-tech en Île-de-France

05 octobre 2020
Mots clés :

Reconquérir la qualité de l’air : un défi collectif

Pour faire face à l’urgence sanitaire, l’État à travers l’ADEME Île-de-France a entrepris en 2019 d’accélérer son soutien aux actions territoriales en faveur d’une meilleure qualité de l’air identifiées dans la feuille de route qualité de l’air État-Région-Collectivités locales, grâce à un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) dont la 4e session s’ouvre à l’automne.

Avec des seuils d’alerte aux oxydes d’azote, aux particules et à l’ozone fréquemment atteints, l’Île-de-France fait partie des zones sous surveillance en matière de qualité de l’air extérieur même si la situation s’améliore petit à petit. Aujourd’hui grâce à cet AMI co-construit avec l’État, l’ADEME Île-de-France souhaite contribuer à amplifier les efforts de tous les acteurs de terrain.

Consulter la feuille de route pour la qualité de l’air en Île-de-France

26 août 2020

Recyclerie, un outil de synergie des politiques publiques territoriales

En 2019, l’Île-de-France comptait 42 recycleries/ressourceries. Ces structures relèvent essentiellement de l’Économie sociale et solidaire (ESS). L’objectif fixé par le Plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD), adopté le 21 novembre 2019, est de doubler l’offre de réemploi, réutilisation et réparation d’ici 2031. Ainsi, l’augmentation du nombre de ces structures permettra, entre autres, de contribuer à cet objectif.

Consulter le guide Recyclerie, un outil de synergie des politiques publiques territoriales

24 août 2020
Mots clés :

Fonds décarbonation industrie

Le Plan de relance montre ces premières actions à travers le Fonds Décarbonation de l’industrie dont l’ADEME va être en grande partie opérateurs sur 2020, 2021 et 2022.

Veuillez trouver le lien avec le site de la DGE, contenant un premier questionnaire pour identifier les porteurs de projet prêt à candidater à un appel à projets « Efficacité énergétique » qui sera lancé début septembre et clôturé mi-octobre 2020.

24 juin 2020
Mots clés :

Guide REFUGE - Caractérisation de la contamination des sols urbains destinés à la culture maraîchère et évaluation des risques sanitaires

Depuis 2016, l'équipe de recherche Agricultures urbaines d'AgroParisTech/INRA a développé un programme de recherche participatif Risques en fermes urbaines - Gestion et évaluation (REFUGE), ayant comme objectif de proposer une démarche d'évaluation et de gestion des risques liés à la contamination des sols urbains en agriculture urbaine.

Quel est le risque réel pour les usagers (agriculteurs urbains, bénévoles, jardiniers, enfants...) lié à la présence de contaminants dans les sols urbains et péri-urbains, et face à ces risques, quelle démarche adopter pour les évaluer puis les gérer ? Réponses dans ce guide d'évaluation des risques.

Consulter le guide REFUGE

22 avril 2020

Abonnez-vous au fil d'actu Île-de-France mensuel

En vous abonnant gratuitement, vous recevrez chaque mois des retours d’expériences sur des projets inspirants menés par l’ADEME pour le compte de l’État, des actualités, des regards d’experts, des indicateurs chiffrés… pour accélérer la transition écologique sur les territoires. Et aussi les appels à projets, manifestations, publications, formations…

S'abonner à la Lettre d'information depuis notre page dédiée